19
Jeu, Oct
6 Nouveaux articles

Déclaration d'Ali Bongo : « J’ai décidé avec le plein accord de mon épouse Sylvia Bongo Ondimba et de mes enfants que ma part d’héritage sera partagée avec toute la jeunesse gabonaise, car à mes yeux nous sommes tous les héritiers d’Omar Bongo Odimba, a-t-il déclaré. Cela veut concrètement dire que tous les revenus tirés de la part d’héritage qui me revient seront versés à une fondation pour la jeunesse et l’éducation.

Bien des choses à vous Vénéré père et immense est vraiment ma joie de communier avec vous sur le chemin d’avenir de notre beau cher pays le Congo qui, à vos yeux, ne peut être que celui du développement intégral et de la paix ! Qu’est-ce que vous pouvez nous conseiller à ce propos ?

La question de la conservation du pouvoir est l’intrigue majeure de cette nébuleuse constitutionnelle. Aujourd’hui, dans l’opinion nationale, c’est le parti qui a perdu l’initiative, parce que mis en minorité, y compris par les alliés. Le parti, par une pirouette dont il a le secret, nous aura embarqués dans l’aventure inutile d’un coup d’État constitutionnel. Le président devrait trouver la formule convenable pour arrêter ce vrai faux débat sur le changement de la Constitution. Il l’a perdu.

La presse a diffusé une vidéomontrant le général Ndenguet, Directeur de la Police Nationale promettant la mort aux « zaïrois ».